Ecogestes pour une sobriété énergétique

Je m’adresserai dans un premier temps au sceptiques qui se disent « mais je ne consomme presque rien à la maison… sérieux, pas besoin de réduire une consommation si minime que la mienne« . POur reprendre Alfred Sauvy, « Bien informés, les hommes sont des citoyens, ; mal informés, ils deviennent des sujets ». Si vous êtes sur ce blog, c’est clairement que vous recherchez une certaine conscientisation, que vous ne voulez pas être un bon et loyal sujet qui ferme les yeux et fait ce qu’on lui dit. Vous voulez savoir et décider par vous-mêmes ? Alors, je vous propose de contrôler par vous même votre consommation d’énergie en vous procurant le WATTCHER, gadget d’un désigner néerlandais créé dans ce but. Par là même un petit retour de votre part m’intéresse… histoire de mesurer votre stupéfaction. Il semble que ce petit appareil en ait convaincu plus d’un…

Pour les autres, les croyants ou les déjà convaincus, voilà la marche à suivre.

*

Voici la liste des éco-gestes incontournables, simples et économiques pour vous aider à consommer moins d’électricité :

1. j’éteins les lumières lorsque je ne suis pas dans la pièce.

2. je débranche mes appareils électriques lorsque je ne les utilise pas (télévision, ordinateur…) : je ne les laisse pas en mode veille et je ne laisse pas mes chargeurs de portable branché en permanence. Ils sont responsables de 10% de ma facture d’énergie, ce  qui correspond à 86 euros par foyer par an selon selon le baromètre AFP-Powermetrix publié mercredi 10 juillet 2013. En outre, cela baisse la durée de vie de mes appareils. En investissant dans une multiprise (environ 10 euros), je peux éteindre mes appareils plus facilement la nuit ou le matin avant de partir travailler.

Un téléviseur en veille 20h par jour consomme 146 kwH/an et me coute 16 euros par an… pour seulement un appareil. D’après les statistiques de l’Agence Mondiale de l’Énergie, les chargeurs de portable (téléphone ou ordinateur) branchés à vide représenterait 1% de l’électricité consommée dans le monde, soit environ l’équivalent d’une centrale nucléaire tournant en permanence.

3. je débranche ma box quand je travaille, la nuit, les week-end où je suis absent. D’ailleurs pour me faciliter la tâche, je peux brancher le téléphone et la télévision sur la même multiprise que la box, et comme çà j’éteins tout en même temps sans me fatiguer.

4. je baisse mon chauffage à 19 dans la maison, et 16 à 17 dans les chambres. Chaque degré supplémentaire, c’est 7 à 11% supplémentaire sur ma facture d’énergie. Lorsque je sors, je baisse ou ferme le chauffage ; les thermostats d’ambiance sont aujourd’hui économiques (entre 50 et 100 euros) et me permettent de fermer le chauffage entre mon absence et de le programmer 30 min avant mon retour ; un vrai retour sur investissement.

5. je laisse les volets fermés lorsqu’il fait froid ; cela évite les déperditions de chaleur. Je n’oublie quand même pas d’aérer un peu tous les jours !

6. je couvre les casseroles lors de la cuisson, mon repas sera plus vite prêt !

7. je sèche mon linge à l’air libre autant que possible… pas de sèche-linge.

8. je dégivre mon réfrigérateur et congélateur tous les 3 mois : une couche de 1 cm de givre augmente ma consommation d’électricité de 50%, une couche de 3mm de 30%.

9. j’utilise une gazinière plus économe que les plaques électriques.

10. j’utilise des ampoules basse consommation ; elles consomment 4 à 5 fois moins d’électricité que les lumières traditionnelles, et durent en moyenne 6 fois plus longtemps.

11. je ne fais fonctionner mon lave-linge et lave-vaisselle que lorsque la machine est remplie, en choisissant des cycles courts ou économiques ; un cycle à 40 degrés consomme 3 fois moins d’énergie qu’un cycle à 90 degrés.

12. si je dois acheter de l’électroménager :

  • je regarde le label A, A+, A++ voire A+++, qui peuvent me permettre de diviser par 3 la consommation de mon appareil. Selon l’IFEN (Institut Français de l’Environnement), le label A+ ou le lavage à froid du linge permettent de réduire la consommation électrique de 20 à 40%.
  • j’évite d’acheter des appareils avec un affichage digital constant (style l’heure sur le micro-onde, mais aussi l’heure sur le four, sur la chaine hi-fi, sur le radio réveil… cela ne nous évite pas d’être en retard, alors !)

13. j’évite d’acheter un I-phone ; en effet ce produit des nouvelles technologies est énergivore. Selon une étude américaine, un I-phone consomme plus qu’un réfrigérateur (361Kw/h contre 322) principalement à cause de l’usage du wi-fi, des téléchargements et de la 3G. Si vraiment je n’ai pas le choix… je m’équipe d’un chargeur solaire pour I-phone.

14. je rince ma vaisselle à l’eau froide.

15. je me lave les mains à l’eau froide.

16. je conduis ma voiture à 80 km/h en moyenne, c’est le point de plus basse consommation d’essence. Évitez au maximum les changements de vitesse, les reprises sont les plus grosses consommatrices d’essence.

17.  j’évite de prendre la voiture pour les petits trajets. Le vélo, la marche à pied, les transports en commun sont des solutions parfois aussi rapides. Demandez-vous sérieusement d’ailleurs si vous avez besoin d’une voiture : si la réponse consiste à dire que vous en avez besoin le week-end pour partir 4 fois à l’année sur la côte, pensez qu’il existe des solutions de location de voiture, de voitures partagées, de voitures en libre service. Vous réaliserez une économie très importante d’environ 300 à 400 euros par mois (assurance, location d’un garage, essence, maintenance, contrôle, réparation…) que vous pourrez aisément réinvestir dans la location d’un modèle sur-classé et dernier cri par rapport à votre Peugeot 205 actuelle toute pourrie qui vous coûte un bras en maintenance et essence. Vous pourrez crâner sur l’autoroute avec votre super modèle.

18. je loue une chèvre ou utilise une tondeuse manuelle pour tondre ma pelouse à la place d’utiliser une tondeuse à essence. Aujourd’hui plusieurs sites proposent de louer des chèvres ou des moutons, en tant que particuliers ou collectivités locales : E-Loue, Location 4 Pattes, Ecochevre… votre pelouse sera tout aussi belle, pas besoin d’huile de coude, et vous pouvez dormir dans votre hamac en attendant que le travail soit fait… dans le silence !

19. je négocie de travailler depuis mon domicile (tous les jours ou certains jours de la semaine) avec mon patron quand mon activité me le permet ; cela me permettra de ne pas consommer 1400 litres de carburant par an, et d’économiser 3 tonnes de rejet de carbone dans l’atmosphère…

20. j’évite de prendre l’ascenseur, je monte par l’escalier…allez, on fortifie ses cuisses et ses fesses, de la gym d’entretien gratuite !

Publicités

Une réflexion sur “Ecogestes pour une sobriété énergétique

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s