Economiser le papier

Consommer du papier, c’est consommer du bois, mais aussi de l’eau, de l’énergie polluant notre air (pour la transformation et le transport), de l’encre (polluant) et des produits chimiques pour le traitement du papier (du type chlore pour le blanchir). En effet, la production d’un kilo de papier demande 2 kilos de bois et 60 litres d’eau. Une fois cela intégré dans notre joli cerveau, on se dit qu’on peut peut-être essayer d’en utiliser moins.

*

ÉCONOMISER LE PAPIER TOILETTEteste-approuve-adopte

Le papier toilette est une source de pollution très importante, puisque 27.000 arbres sont abattus chaque jour pour sa production. 27.000 arbres par jour, cela semble rien dit comme çà, mais rapporté à une année ce sont 9.855.000 arbres que nous sacrifions pour… chier.

27.000 arbres, cela ne semble rien dit comme çà, ce sont 321.043.834 rouleaux de PQ par jour ou 9.631.315 km de papier toilette une fois celui-ci déroulé (soit 25 fois la distance moyenne Terre-Lune). Tout de suite çà devient plus concret, et l’impact nous apparait plus clairement, non ?http://berth.canalblog.com/archives/2011/05/23/21200717.html

Alors économisez le papier toilette, c’est possible.  Au choix, vous pouvez :

  • utiliser un sèche-cheveu… mais, dans ce cas, il faut être très très très souple des jambes…  et surtout souple d’esprit !
  •  utiliser un seau d’eau… ne pas s’inquiéter des stalactites l’hiver… c’est normal !http://le-grand-talisman.xooit.com/t14798-economisez-le-papier-sauvons-la-planete.htm
  • utiliser la brosse à caca... mais faut pas avoir peur des petites rougeurs sur vos petites fesses.
  • transformer vos toilette en wc turc… çà aidera peut-être la Turquie à intégrer l’Europe !
  • utiliser des feuilles d’arbres… on le fait bien quand on a une grosse commission à faire en pleine montagne, alors pourquoi ne pas l’institutionnaliser dans nos wc ?

Si comme moi vous êtes réfractaire à ces solutions originales, il n’y a pas de solution efficace et économique pour remplacer totalement le papier toilette jetable. Pour ma part, j’utilise du papier recyclé compacté ; comme il y en a plus dans un rouleau, j’en achète moins ce qui limite aussi l’impact des transports, responsables d’émissions de gaz à effet de serre. Le papier compact recyclé est plus résistant et donc je n’ai pas besoin de prendre 5 feuilles pour m’essuyer; une ou deux suffisent. Le problème vient plutôt du dérouleur du papier toilette, qui lui remplit magnifiquement sa fonction : mettre dans ma main un maximum de feuilles… vive la société d’hyper-consommation !

Rouleau nomal

Rouleau normal

Rouleau aplati

Rouleau aplati

Mon astuce : pour éviter que le rouleau de papier ne se déroule entièrement dès que j’ai un peu tiré dessus, j’aplatis un peu le rouleau en carton autour duquel est enroulé le papier toilette. Ainsi, quand je tire dessus, le principe du dérouleur est plus difficile. C’est particulièrement efficace avec les enfants, qui prennent toutes le feuilles que le dérouleur leur donne.

*

*

LUTTER CONTRE LES IMPRESSIONS INUTILESteste-approuve-adopte

Avec un arbre (disons un pin de 15 à 20 ans), on fait en moyenne 70 livres de 200 pages.

La première idée qu’il nous vient à l’esprit, c’est le recyclage, le fameux tri sélectif. Il permettra d’éviter l’abatage de nouveaux arbres et diminuera les besoins en eaux pour fabriquer le papier. C’est un acte essentiel pour réduire la consommation de papier.

Mais il existe des actions bêtes comme chou en amont de cette idée, comme :

A propos des impressions :

  • imprimez recto-verso.
  • imprimez en utilisant une petite taille de police pour réduire les caractères et éliminez tout ce qui n’est pas nécessaire.
  • imprimez/photocopiez deux pages sur une page A4 en réduisant à 65%.
  • utilisez du papier recyclé… en effet, il nécessite seulement 10 litres d’eau pour produire un kilo de papier (au lieu de 60 litres) et aucun nouvel abattage d’arbres (on peut recycler un papier jusqu’à 10 fois). Ainsi il a été calculé qu’une tonne de papier recyclé épargne 17 arbres, 20.000 litres d’eau et l’équivalent de 1.000 litres de pétrole. On peut ainsi obtenir 900 kg de papier recyclé avec 1 tonne de vieux papier, alors qu’il faut 2 à 3 tonnes de bois pour 1 tonne de papier classique.
  • n’imprimez qu’en cas de réel besoin. Si l’impression est un question de confort de lecture, convertissez vos documents en PDF (quand vous faites « enregistrez sous »), la lecture est beaucoup plus agréable sur l’ordinateur.
  • stockez les feuilles imprimées ou écrites dont le verso est blanc pour les utiliser lors de vos impressions de brouillons.

A propos des livres :

  • ne pas acheter les livres classiques dans les librairies (y’en à déjà tellement qui ont été imprimés) ; se fournir dans un troc de livres. Le principe est simple : vous amenez un livre que vous ne voulez plus, vous pouvez en choisir un autre. De plus en plus de municipalités font cela : à Paris quasiment tous les arrondissements ont un troc de livres, qu’ils soient associatifs ou gérés par une régie de quartier, mais on en trouve aussi dans les cinémas d’art et d’essais (je sais que c’est possible au cinéma « Le Balzac  » – 1 rue de Balzac 75008 Paris, tel ; 01 45 61 10 60 – et au cinéma « les 7 Parnassiens » – 98 bd Montparnasse 75 014 Paris, tel : 01 43 22 65 35 – à  Paris… mais il existe beaucoup d’autres adresses à explorer). L’association Circul’Livres intervient d’un point de vue national : elle a bien sûr des antennes dans quasiment tous les arrondissements parisiens, mais aussi à Saint Montan (07), Foix (09),à Mérignac (33), à Voiron (38), à Obernai (67), à Steinbrunn-le-haut (68), à Lagny-sur-Marne (77), à Dammarrie-les-Lys (77), à Toulon (83), à Nanterre (92), à Aubervilliers (93). En appelant votre municipalité ou en consultant les annuaires d’associations sur les sites des mairies, vous saurez si votre ville ou les villes voisines en proposent.
  • prendre un maximum de livres à la bibliothèque de votre ville… pour la plupart on les lit une fois et on les donne ensuite… si on n’a pas d’intérêt à les garder, on peut aussi bien lire celui de la bibliothèque.
  • on peut aussi acheter aujourd’hui des e-books, mais il faut savoir que la liseuse n’est amortie d’un point de vue environnementale qu’on bout de 5 ans ! Et oui, il faut compter les ressources naturelles nécessaires pour la fabriquer, l’énergie qu’elle consomme, la création des logiciels de lecture et celle des e-books eux-mêmes… Et puis j’avoue que j’aime encore trop l’odeur des vieux livres pour m’y faire… les livres venants de trocs ou de bibliothèques ont souvent pas mal vécu et ont une vieille odeur que j’aime bien… mais je ne sais pas quel impact celle-ci a sur le cerveau !

A propos des papiers quotidiens :

  • demandez à votre banque, fournisseur d’énergie, opérateur téléphonique… de ne plus vous envoyer de factures papiers, mais des factures électroniques par mail que vous enregistrerez dans votre PC (donc une copie dans l’email et une autre dans le PC… c’est même mieux que le papier)
  • demandez àne plus recevoir les traditionnels annuaires téléphoniques qui arrivent automatiquement dans votre boite aux lettres. La plupart d’entre nous n’utilisons plus ces archaïques moyens d’informations téléphoniques : les Pages Jaunes et Pages Blanches ont l’avantage d’être accessibles depuis les téléphones portables, mais aussi d’être actualisées chaque jour… et non chaque année comme l’annuaire papier. Si donc vous n’utilisez pas les annuaires, vous pouvez simplement demander à ne plus en recevoir en cliquant ici.

Pour ce qui est du recyclage, à la maison c’est bien, mais c’est au travail et à l’école/université que l’on gaspille le plus le papier et qu’il n’est pas recyclé. Selon la Fondation Nicolas Hulot, un employé de bureau utilise en moyenne 80kl de papier par an, rejetant ainsi 25 kl de CO2. Pour éviter cela, il suffit d’avoir sur son bureau une bannette dans laquelle on dépose le papier imprimé par erreur ou le dossier dont on a plus besoin (corrigé ou trop ancien) et qui pourra servir de brouillon avant d’aller dans une poubelle spécifique tri papier.

*teste-approuve-adopte

NE PAS UTILISER DE PRODUITS JETABLES

Le sopalin et les lingettes jetables

http://www.pageblanche-leblogdesseniors.com/2011/01/passe-moi-leponge/eponge/#.UnJD7hBj-FAhttp://fr.wikipedia.org/wiki/PoriferaLe papier sopalin jetable et les lingettes jetables ont un ancêtre : l’éponge ! Pratique, peu chère, peu encombrante, hygiénique (trempée une nuit dans de l’eau chaude et du citron, elle est neuve)… on l’adopte ! elle (naturelle, synthétique, en tissu) et ses dérivés type chiffon en microfibre, fibre de bambou et autres matières absorbantes.

Si vous cherchez une version moderne et non ancestrale, j’ai dégotté pour vous le sopalin du futur, la « lingette en tissu super absorbant »… renommé pour l’occasion « débarbouillette » chez les Tendances d’Emma…. et qui vaut pour 5 feuilles de sopalin !!! Elle fait tout : égoutter vos frites grasses ou vos asperges pleines d’eau, essuyer la table, absorber le verre d’eau renversé, laver les fesses de bébé après son énorme caca. Le lot de 5 débarbouillettes inclut 5 couleurs, pour différencier les usages : pratique et intelligent pour ne pas essorer vos frites avec la lingette des fesses de bébé !!!

Les serviettes et nappes de tables

Sincèrement, je ne comprends pas ce que les gens apprécient dans les serviettes et nappes en papier… les nappes surtout, çà se déchiffre, çà fait un peu cracra quand il y a de l’eau ou de la sauce dessus. Je crois que je préfère encore quand il n’y a pas de nappe, au moins on peut nettoyer les dégâts avec une éponge, et hop ! la tâche a disparu. Quant aux serviettes en papier, c’est un gaspillage innommable ! On pose nos lèvres 2 fois dessus et la serviette est décrétée « sale »…

Allez si nous sommes un peu sérieux dans notre engagement écolo, achetons du réutilisable… au bout du compte, nous ferons de sacrées économies !

Le papier d’emballage cadeauhttp://larecredelucia.e-monsite.com/pages/papier-mache/bricolages-papier/emballages-avec-du-papier-journal.html

Noël arrive, et c’est tout bête mais on rivalise d’idée pour trouver la papier d’emballage le plus brillant, tendance, in… alors que tout cela n’est que froufrou et mode… ne peut-on pas emballer ses cadeaux dans du papier journal ? D’ailleurs on peut faire des emballages tout aussi tendance et originaux… vous pouvez être sûr(e)s que personne n’aura pensé au même emballage que vous

Publicités

2 réflexions sur “Economiser le papier

  1. Et ne pas oublier de poser un sticker cible dans les wc , pour les hommes qui aiment tant s’amuser avec leur jet, et les
    petits en devenir; Résultat ils pissent droit et les wc restent propre, moins de papier dans les wc, moins de détergents, moins d’eau dépensée à tort . Une économie de 1 à 2 rouleaux facile par semaine, et moins de lavages des wc

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s