Hébergements touristiques éco-labéllisés

boule dans foretIl est bien difficile de comprendre ce qui se cache derrière les nombreux labels existants. Le label, reconnaissable à un logo, est décerné par une organisation certifiante et suppose un audit régulier de la structure qui le demande. Or dans les faits, tous les labels n’ont pas défini de critères précis (ou ne les socialisent pas au public, ce qui revient pour moi au même) et ne fonctionnent pas exactement avec une certification indépendante.

Dans certains cas, il s’agit d’une « auto-labellisation ». Dans d’autres, l’objectif est simplement d’apposer un logo qui donne à croire qu’il s’agit d’un label ; sans critère identifié, ce logo n’est qu’un joli dessin à dominante « verte » qui essaie de se rapprocher de l’idée de « nature », ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils reconnaissent une démarche écologique, active et protectrice de l’environnement. On s’aperçoit parfois que seule la démarche commerciale est « verte » comme le font d’ailleurs certaines grandes marque de cosmétiques (je ne nommerai personne, mais son prénom est Yves !!!). Des stations balnéaires peuvent elles aussi se dire dans une démarche écologique car elles possèdent des chemins consacrés au VTT ; des hôtels apposent eux-mêmes une étiquette verte parce qu’ils proposent des activités liées à la nature, tout en continuant d’utiliser des agents nettoyants corrosifs ou de changer les draps et serviettes chaque jour préférant ne pas penser au milliers de litres d’eau engloutis inutilement et souillés de phosphates. On est loin d’une démarche active de protection de l’environnement dans ces cas ; mais rien ne les empêche de se dire « vert ».

Pour ne pas se faire berner, il est donc important de connaître les critères de sélection pour obtenir les dits labels afin d’avoir une idée de la pertinence du label. Il faut aussi s’intéresser à l’organisme qui l’attribue : est-il indépendant, s’agit-il d’un réseau où l’on devient membre en payant une cotisation, y a-t-il une vérification chaque année des critères… Ces questions sont importantes pour la pertinence du label.

En ce qui concerne les labels/réseaux concernant l’hébergement écologique et responsable, voilà une petite sélection non exhaustive des labels les plus répandus :

GITE DE FRANCELabel Gite de France

Le label « Gite de France » encadre des modèles d’hébergement ruraux touristiques relevant du développement durable, mais sans critère écologique particulier. Les épis sont attribués selon le confort, l’accueil et le « bien-vivre ». Toutefois, dans leurs propositions, on trouve le label Ecogites, sans qu’il soit toutefois possible de connaître les critères qui permettent d’accéder à ce label. Seule est décrite la philosophie de l’Ecogite comme « la préservation des ressources naturelles, l’exploitation des énergies renouvelables, l’usage de matériaux naturels, locaux, recyclables et sans effet néfaste sur la santé ». Philosophie ou critères de sélection ? Ce n’est pas très clair mais cela ressemble à une vraie démarche de protection environnementale.

GITES PANDALabel Gite Panda

Les « Gites Panda » sont des Gites de France situés dans des parcs naturels régionaux ou nationaux, labellisés selon plusieurs critères par la très sérieuse et respectable Fondation World Wildlife Found connue sous le sigle WWF  :

  • être dans un environnement naturel de qualité,
  • comporter un équipement d’observation de la nature et des documents d’information spécifiques pour découvrir les richesses des patrimoines naturels et culturels du territoire,
  • être gérés par des propriétaires soucieux de la préservation de leur environnement. Cela se traduit concrètement par la signature d’une convention entre WWF et le Parc naturel régional/national dans lequel est implanté le site ; mais aussi dans la gestion écologique de son gite (énergies renouvelables, produits d’entretien, tri des déchets…). Les scientifiques du Parc ont notamment pour mission d’effectuer un suivi régulier de la faune et flore du site.
  • être situé sur une propriété comportant un circuit de promenade/observation réservé à l’usage des clients du gite OU être situé à proximité immédiate de lieux de promenade d’observation de la nature accessible à pied.

BIENVENUE A LA FERMELabel Bienvenue a la ferme

Le réseau « Bienvenue à la ferme » repose sur 5 valeurs fondamentales : l’exigence de qualité, l’accueil personnalisé, la transmission de leur passion, la préservation du patrimoine agricole et rural, l’authenticité du cadre. Rien de particulièrement protecteur de l’environnement selon moi, même si la mention « ambassadeurs d’une agriculture durable et responsable » apparaît accolé à la préservation du patrimoine agricole et rural. Si tous les autres aspects sont largement développés sur le site, notamment dans leur forme commerciale, les 5 petits mots clés liés à la protection de l’environnement ne trouvent écho sur aucune autre page ou paragraphe du site, même si certains membres annoncent de manière individuelle une démarche biologique ou environnementale. Un effet d’annonce lié à la mode écolo ? Une façon de se donner un peu de chien… comme une sauce ketchup est censé donner du goût ? Je ne saurai dire.

ACCUEIL PAYSAN

« Accueil Paysan » n’est pas à proprement parler un label indépendant, mais un réseau de paysans se positionnant « comme une alternative au modèle dominant de développement d’une agriculture intensive, productiviste, souvent synonyme de dégradation des ressources naturelles et soutenant un mode de culture et d’élevage soucieux de la qualité des produits, travaillés dans le respect de l’environnement ». Cela a au moins l’avantage d’être clair et de ne pas trop laisser de place à la question : écolo ou pas écolo ?

Créé en 1987, la clarté de leur engagement se retrouve dans leur charte :

« Accueil Paysan est partie intégrante de l’activité agricole. Il réunit dans la solidarité et le respect de l’environnement, paysans, retraités, acteurs ruraux et paysans de la mer.

Accueil Paysan est acteur de vie. L’accueillant fait connaître son métier, son environnement et son lien à la terre.

Accueil Paysan est pensé, organisé et animé par ceux qui en vivent.

Accueil Paysan est pratiqué dans un souci d’échanges et de respect mutuel.

Accueil Paysan est facteur de développement local, il maintient la vie en milieu rural.

Accueil Paysan se veut ouvert et accessible à tous.

L’accueillant garantit l’origine et la qualité des produits paysans qu’il propose.

Accueil Paysan propose un confort adapté à l’habitat local.

Accueil Paysan, avec tous les paysans du monde, est international »

Toutes les fermes répertoriées sous ce label sont biologiques.

LA CLE VERTELabel La Clé Verte

La « Clé Verte » est d’abord né au Danemark, pour ensuite être adaptée et développée en France en 1998 par la Fondation pour l’Éducation à l’Environnement, association internationale présente dans 60 pays. Cette fondation attribue depuis ce label volontaire et écologique aux campings, hôtels, appartements meublés, chambres d’hôtes, auberges de jeunesse, résidences de tourisme et restaurants traditionnels qui sont dans une démarche de respect actif de l’environnement. Attribué pour un an renouvelable, ce label étudie des champs relativement vastes, et néanmoins assez précis :

  •   politique environnementale,
  •   gestion de l’eau (par exemple l’arrosage et la robinetterie),
  •   gestion des déchets (par exemple le tri et la réduction des volumes),
  •   gestion de l’énergie (par exemple l’éclairage et les équipements domestiques),
  •   achats responsables (par exemple les produits d’entretien et les produits alimentaires),
  •   cadre de vie,
  •   sensibilisation à l’environnement (par exemple les activités proposées aux hôtes).

La mention de ce label sur votre offre d’hébergement est donc l’assurance d’un produit respectueux de l’environnement.

L’ECOLABEL EUROPEENLabel Ecolabel europeen

L’ Ecolabel européen, géré par l’AFNOR en France, est adopté par les établissements touristiques s’engageant sur :

  • une faible consommation d’énergie,
  • une faible consommation d’eau,
  • une faible production de déchets,
  • une utilisation de sources d’énergie renouvelables et de substances moins nocives pour l’environnement,
  • une communication et éducation des clients en matière d’environnement.

Son cahier des charges s’intéresse ainsi au cycle de vie du service d’hébergement. Il concerne l’hébergement mais aussi nombre de produits de la vie courante. Ces critères stricts sont décrits dans des cahiers des charges communs à tous les pays de l’Union Européenne.

GREEN GLOBELabel Green Globe

Le label « Green Globe » a été conçu spécialement pour l’industrie du voyage. Il est composé de 337 critères répartis en 4 grandes catégories (management, socio-économie, patrimoine culturel et environnement) approuvés au Sommet de la terre de Rio en 1992. Très sérieux dans son mode d’audit et dans ces procédures de certifications, les critères environnementaux sont assez exhaustifs au regard des autres labels existants : politique d’achat de produits écologiques, réduction des consommation de produits jetables, diminution de la consommation de l’énergie et de l’eau, réduction des émissions des gaz à effets de serre, traitement et réutilisation des eaux usées, plan de gestion et recyclage des déchets, réduction de l’utilisation de substances nocives, effort de réduction des pollution sonore et lumineuse, protection de la faune et de la flore sauvage, refus de faune sauvage en captivité, conservation de la biodiversité…

En France, en 2013, seuls 34 établissements le possédaient.

Publicités

Une réflexion sur “Hébergements touristiques éco-labéllisés

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s