Le slow tourisme : totalement vert

Le slow tourisme, que l’on peut traduire « tourisme lent », est une nouvelle forme de voyage de plus en plus tendance, dont la philosophie est de voyager en prenant son temps. Pas de programme établi d’avance, pas de queue stressante au musée qu’il faut absolument voir nous dit le guide, plus de klaxonite aigue dans les transports ; il s’agit de s’imprégner des lieux visités, d’éviter les masses compactes de touristes qui dénaturent les lieux et le temps, de rencontrer les populations locales, pourquoi pas de vivre avec elles un temps… C’est un tourisme plus authentique (et donc totalement dépaysant et déstressant) qui ne demande pas forcément à faire des milliers de km : en vélo, en train, en bus, mais aussi à cheval, en roulotte, en bateau à rame, en mobylette, à pied, en stop…

Alors bien sûr on peut prendre un avion en direction de Oulan Bator et faire du slow tourisme en Mongolie, mais on peut tout aussi bien le pratiquer à côté de chez soi ou en Europe.

*

covoiturage20mix2smallLE STOP ET LE COVOITURAGEteste-approuve-adopte

Si la marche est bien sûr le moyen le plus vert de se déplacer, le stop et le covoiturage sont aussi des façons de se laisser porter là où nous mènent les rencontres et le hasard, sans se stresser sur l’heure de départ ou celle d’arrivée, ni même sur le lieu de destination.

Si voyager en stop est plus simple lorsqu’on est seul, mais plus sûr à 2, c’est une solution pratiquement impossible à 3 personnes et plus. Dans tous les cas, pour plus de sécurité, envoyez un sms à un ami avec la plaque d’immatriculation du véhicule dans lequel vous montez.

Le covoiturage demande, quant à lui, un minimum de préparation (s’enregistrer sur un site, trouver le chauffeur), mais si on est ouvert sur le trajet et la destination, on trouve toujours quelqu’un pour nous prendre.

J’ai testé pour vous : mon expérience de stop

J’ai testé pour vous : mon expérience de co-voiturage

*

cyclotourisme-chateauduloir.over-blog.com/

ENTRER EN VELISTANCE !

Le vélo, électrique ou manuel, est une forme de transport qui se répand de plus en plus, que ce soit pour du slow tourisme ou pour éviter les bouchons du matin dans les grands villes.

Avec 18 millions de vélos pour 16 millions d’habitants, les Pays-Bas sont les rois incontestés du monde du transport en bicyclette. Les locations sont aisées et peu couteuses, toutes les voies pour automobiles sont doublées de voies cyclables, les canaux d’Amsterdam sont tous longés de pistes pour les vélos ; c’est vraiment une manière de vivre à la hollandaise. De même, en Chine, c’est le vélo électrique qui se répand avec la vente d’un vélo toutes les 3 secondes (soit 21 millions de vélos électriques vendus en 2009).

De plus en plcotrottinageus de gites et maisons d’hôtes, proposent la location ou le prêt gratuit de leurs vélos. Il est aujourd’hui aussi possible de découvrir l’Europe en vélo électrique. Des parcours guidés existent grâce à l’initiative de l’ONG allemande ExtraEnergy qui fait la promotion de ce mode de transport doux. D’autre part, la SNCF, et la plupart des transporteurs ferroviaires européens, acceptent dans certains trains les vélos. Une manière d’arriver sur votre lieu de vacances sans trop vous fatiguer et avec le meilleur ami de vraies vacances vertes !

Et puis, si le vélo devient votre way of life, n’hésitez pas à devenir « vélistant » !

Publicités

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s