POURQUOI CE BLOG ?

« Tout le monde veut sauver la planète, mais personne veut descendre les poubelles » Jean Yanne

20 août 2013 – La population mondiale a officiellement épuisé les ressources naturelles que notre planète est capable de renouveler en un an, et vivra donc à crédit jusqu’au 31 décembre 2013. Le Fond Mondial pour la Nature, qui est à l’origine de ce calcul, estime aussi que d’ici à 2050 il faudrait 2 planètes pour continuer à consommer comme aujourd’hui. Peut-on réellement continuer ? Avec de petits moyens pouvons-nous faire quelque chose ?

Après avoir entendu pendant quelques années que d’être écolo coutait cher, j’ai décidé d’essayer avec mes maigres moyens de mettre petit à petit ma vie quotidienne en accord avec ma conscience et mes valeurs écologiques. Sincèrement, cela n’a pas été difficile. Cela s’est fait petit à petit, je ne me suis jamais forcée, je n’ai fait que ce dont j’avais envie, sans culpabilité de ne pas en faire plus. Et au fil du temps, je me suis souvent retrouvée à donner des conseils à des amis ou des amis d’amis, qui se sont parfois étonnés de faire des économies en adoptant des astuces écolo.

Car être écolo ce n’est pas manger que du tofu et des aliments bio ! Pour ma part d’ailleurs, je déteste le tofu… et même si je préfère le goût des aliments bio, je n’ai pas toujours les moyens de les acheter avec un label ou dans une biocoop. Parfois, je me contente du petit producteur du marché de ma ville, qui n’utilise pas d’engrais dit-il. Ma salade est plus fraîche qu’en supermarché, n’a pas fait des milliers de kilomètres et n’est pas emballée dans un sachet en plastique qui ne sera pas recyclé parce que ce n’est pas économiquement rentable. Je fais ce que je peux, avec mes moyens, mais je le fais, en pensant souvent à ce que disait Edward Everett :

« Certes, je ne suis qu’un. Mais je suis un. Je ne peux pas tout faire. Mais je peux faire quelque chose. Et le fait de ne pas pouvoir tout faire ne m’autorise pas à refuser de faire ce que je peux faire. »

Oui, vous l’avez deviné, j’aime les citations et les jolies phrases, elles parlent à mon âme de poète refoulé !

J’ai donc décidé de partager officiellement toutes ces petites actions qui ne coûtent rien en bien-être ni en pépette, mais qui sont bonnes pour notre planète, et aussi pour nous. Parce qu’une attitude écologique ne passe pas que par l’achat d’une voiture électrique ou de panneaux photovoltaïques, elle peut simplement débuter par de petites actions :

  • ramener ses piles et appareils électriques usagés, même cassés, au supermarché : ils sont aujourd’hui tous équipés de point de recyclage,
  • déposer ses livres usagés dans des trocs de livres : cela libère ses étagères et on peut en choisir des nouveaux gratuitement… j’ai d’ailleurs refait ma bibliothèque de classiques comme cela,
  • préparer ses propres produits d’entretien ou ses cosmétiques : çà prend 2 minutes chrono en main, et c’est tellement moins cher et plus efficace que j’ai du mal à comprendre qu’on utilise encore les produits toxiques qu’on nous vend en supermarché… en plus on n’est pas obligé de supporter l’odeur « lavande » (berk !) quand on y est allergique !! On parfume comme on aime ! Et c’est une activité très sympa avec les enfants comme avec les amies…
  • manger moins de viande rouge, c’est en plus aussi bon pour le porte monnaie, que pour votre santé et pour la planète,
  • expérimenter des vacances responsables : construire un observatoire à oiseaux en bois, nettoyer les marais, construire des ganivelles, accompagner un berger dans les alpages… pas cher, dépaysant, souvent le logement est compris et les paysages sont en général sublimes, tous les ingrédients de vacances réussies !
  • … et tellement d’autres petites et grandes choses ! toujours simples et économiques, voire ne coûtant rien !

Je ne vous ai pas perdu en cours de route ? vous ne vous sentez pas dépasser… alors, c’est que vous êtes « prêt pour le changement » (en espérant que l’on sera plus efficace que lui quand même !).

Des petits gestes certes, mais qui ont eux aussi un impact sur la planète et sur notre capacité à changer, à évoluer, à modifier nos habitudes. Car finalement, c’est souvent de cela qu’il est question : en effet, si tous les sondages s’accordent à dire que 70% des français sont sensibles au question d’écologie, on se demande bien pourquoi si peu de choses changent dans notre quotidien. Un défaut d’information diront certains. Une information segmentée diront d’autres. Pas le temps d’entrer dans des réseaux spécialisés pour s’informer réellement diront les plus stressés. Pour tous ceux-là, voici mon blog. Pour les autres, ce n’est probablement qu’un problème d’adaptation et de changement d’habitudes. Alors, « keep cool… take il easy », l’important n’est pas tant la quantité, mais la qualité des changements. D’ailleurs, je n’applique pas moi-même toutes ces astuces que je propose (même si j’en teste un maximum, ne serait-ce que pour le plaisir). Donc pas de stress, ni d’obligation, on ne fait que ce que l’on peut, et c’est déjà beaucoup !

En effet, devenir éco-citoyen c’est comme faire un régime, on se sent plus léger après, et on apprécie éventuellement les écarts. Et puis, avec le temps, les écarts s’espacent, et les aliments interdits n’ont plus autant de saveur… çà y est, l’habitude s’installe. Le tout est de trouver le régime adapté ! « Ecolo au Quotidien » contient tous les ingrédients pour un régime intelligent (on apprend), réussi et pas cher.

Dans un premier temps j’explique, argumente, conscientise de manière à ce que votre matière grise soit un minimum en accord avec les changements d’habitudes que vous allez proposer à votre corps. Alfred Sauvy disait que « Bien informés, les hommes sont des citoyens, ; mal informés, ils deviennent des sujets » ; j’ai toujours été trop fière pour me considérer comme un sujet, et je pense que cette maxime vaut aussi pour l’éco-citoyenneté.

Dans un second temps, je vous donne des astuces pour changer vos habitudes, faire « autrement » toutes ses petites choses quotidiennes que nous faisons en pilote automatique tous les jours. A vous de programmer vos capacités de changement comme bon vous semble, en gardant à l’esprit qu’il n’y a pas de petits changements.

Pour ceux qui comprennent l’anglais, je vous conseille de visionner cette petite vidéo de 3 min dans laquelle Matt Cutts vous explique comment il a changé en 30 jours…

Et pour ceux qui ont encore quelques doutes après cette lecture et ce visionnage, je vous invite à faire un « Toxic Tour » aux USA qui vous convaincra peut-être mieux que tout discours…

Delphine

Rédactrice d’Écolo au Quotidien

Publicités

3 réflexions sur “POURQUOI CE BLOG ?

    • Tu es ma première fan vu que ce blog est tout neuf de même pas une semaine ! Mention spéciale pour toi !

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s