Mon expérience de Couchsurfing en Corse du Sud

Et oui, le couchsurfing ne sert pas seulement à voyager loin de chez soi. On peut tout aussi bien découvrir son propre pays !

corse du sudDurant cet été 2014 aux allures de fin d’hiver, j’avais décidé d’aller chercher le soleil dans le sud sud de la France… en Corse. Mes petits moyens ne me permettant pas de payer un hébergement touristique, j’ai fait du wwoofing dans la vallée du Taravo, dans le sud-est d’Ajaccio, au milieu de montagnes et vallées très authentiques et préservées du tourisme. Lors de mes jours de congés, j’ai décidé un peu à l’arrache d’aller visiter la Corse du Sud, la Corse un peu plus touristique, la Corse des villages typiques et des calanques. Je me suis décidée le jeudi soir à partir en stop le lendemain pour rejoindre le plus corse des villages corses parait-il. Toutes les adresses d’hébergement de mon guide touristique y sont passées… pas de place pour une seule nuit. Grrrrr ! En désespoir de cause, je me connecte à couchsurfing.com, et vois que même dans ce petit village, des couchsurfeurs proposent leurs canapés. Étonnée, je sélectionne néanmoins deux personnes dont le profil m’intéresse et envoie ma bouteille à la mer.

J’ai peu de chance qu’elles me répondent du jour pour le lendemain, et même peu de chance qu’elles soient finalement chez elles ce jour-là. Le lendemain matin, je n’ai pas de réponse, j’annule donc mon jour de congés, dépitée de ne pas pouvoir voir un peu de cette beauté corse qu’on nous vend si souvent.

Et à 14h00… au miracle, un message sur mon répondeur me dit que je peux dormir chez elle !! Je fais mon sac et me poste sur la route, mon pouce bien droit vers le ciel.

sartene-corseJe retrouve mon hôte dans un bar de la place principale où elle boit une bière avec une amie. N’ayant pas de cadeau pour la remercier, je les invite. Son amie part, nous rentrons chez elle où elle me présente ses enfants, puis prépare le repas : des galettes faites maison avec les restes du frigo… mais sérieux, on aurait dit un plat mystérieux d’un resto 5 étoiles ! Un délice ! Je suis aux anges, j’ajoute à un nouveau plat facile et pas cher à ma liste de plats de fin de mois.

Ayant prévu d’aller au cinéma avec ses enfants, elle me propose de rester chez elle ou d’aller me balader dans la ville… De toute façon elle ne ferme pas la porte de chez elle, je peux donc rentrer quand je veux. Habitant la capitale, je suis un peu estomaquée qu’on puisse encore ne pas fermer sa porte à clé en 2014. C’est un peu comme si elle me disait qu’elle vivait au pays des bisounours… et la Corse est loin d’être le pays des bisounours, non ?. En même temps, vivre sans cette contrainte me semble un lâcher prise total sur le pouvoir que les objets et leurs valeurs ont sur nous. En passant devant sa voiture, elle ouvre la porte pour prendre un pull. La porte est ouverte, ce n’est pas un oubli, elle ne la ferme jamais à clé. Je suis un peu sur le cul (excusez-moi, mais comment exprimer cette sensation autrement).

tic tac horlogeQuand nous nous retrouvons après le cinéma, nous discutons pas mal : je lui parle de mon futur projet de vie, elle partage les expériences avec d’autres couchsurfeurs qu’elle a eues. C’est un drôle de moment que de partager avec une étrangère un projet intime et personnel, mais c’est en même temps facile et cela m’aide à voir plus clair. Je vais me coucher dans la chambre de son fils vers 1h du matin, espérant avoir 6h de sommeil devant moi… Mais c’est sans compter un tic-tac tonitruant qui sort d’un endroit mystérieux que je n’ai pas réussi à identifier et l’oubli (impardonnable) de mes boules-kies chez mon hôte de wwoofing. Vers 4h du matin, n’ayant trouvé aucune solution pour m’isoler de ce tic-tac, je migre vers le canapé sur lequel je ne peux m’allonger qu’en partie. Je me repose donc, mais ne dors pas plus que dans la chambre de son fils.

Pourtant, je garde un bon souvenir de tout, même de cette nuit pendant laquelle je n’ai pas dormi. La rencontre valait bien quelques heures de sommeil agité !

*

Dans la même série :

Publicités

Par ici pour les commentaires....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s